Deux heures seulement de vol et puis la voilà avec ses 20 kilomètres carrés de surface aride qui sent les terres africaines. A une latitude inférieure au 35e parallèle, elle représente la frontière extrême sud de l’Italie, le point le plus méridional de l’Europe. Il existe de nombreuses criques baignées par des eaux cristallines avec des fonds magnifiques qui constituent un patrimoine naturel précieux. Qu’il arrive de la mer ou du ciel, deux choses frappent immédiatement le visiteur: la lumière du soleil, si chaude et si éblouissante, et l’odeur de la mer, tantôt délicate, tantôt intense. Lampedusa, la plus grande des îles Pélagie (les deux autres sont Linosa et Lampione), terre géologiquement africaine, cailloux ocres émergeant de la mer, des rochers mis à nu par le vent après la déforestation du siècle dernier, la partie située au sud-est, était il y a quelques années encore la seule porte d’entrée: le port.

On retrouve également dans la gastronomie la simplicité et la chaleur des habitants. Basée sur le poisson frais et résultant d’un savant mélange de saveurs et de cultures allant de la Sicile à la Tunisie.

Parmi les nombreuses possibilités de vivre la mer, vous pourrez observer le passage des baleines entre février et avril, ainsi que la ponte des tortues Caretta Caretta. Vous aurez également l’occasion de participer à des pêches traditionnelles du type paranza, cianciolo, bolentino, lampara, traina. Malgré son aspect désertique, Lampedusa, abrite une faune et une flore très intéressantes. Dans les hautes falaises nord, vous pourrez admirer l’évolution du « falco della regina » et du « maragone dal ciuffo ». Au printemps et en automne, les migrations offrent un spectacle à ne pas manquer, car des milliers d’oiseaux utilisent Lampedusa comme lieu de repos pendant la traversée.

La Guitgia

Très sympa, la plus proche du centre, des hôtels, la plus facile d’accès  mais … la plus peuplée! A éviter lorsque le sirocco souffle.

Cala Croce

Belle crique avec deux plages bien desservies, mais malheureusement assez fréquentées. Vous pouvez y accéder en continuant le long de la route en direction de Capo Ponente. En tournant à gauche au deuxième croisement, vous arriverez au Tunez Cafè, excellent pour les déjeuners, dîners et apéritifs. Si vous voulez éviter la foule, vous pourrez suivre la côte à pieds. En quelques minutes vous trouverez une fantastique piscine naturelle « la Baia del Sol ». Equipée de transats et de parasols, mais un peu « exclusive ». En effet il est préférable de savoir nager pour faire trempette dans ces eaux cristallines! Vous pourrez également y savourer d’excellents plats à base de poissons frais, des pizzas savoureuses et écouter de la bonne musique.

Cala Madonna

Vous la trouverez immédiatement après Cala Croce, jolie mais vraiment très petite. C’est la plage où les tortues récupérées et soignées par le WWF sont souvent remises à l’eau …. un spectacle à ne pas manquer!

Cala Galera

Il n’est pas facile de trouver le chemin qui vous mènera à cette crique. Après le camping, à environ 800 mètres, si vous vous arrêtez pour observer les vallons situés au-dessous dans la végétation, vous pourrez voir le chemin accidenté qui vous permettra d’atteindre cette magnifique baie. La descente n’est pas des plus faciles, la plage n’est pas sablonneuse, l’endroit n’est pas desservi, mais … ça vaut vraiment le coup d’œil!

Cala Pulcino

Un coup de cœur magnifique! La mer turquoise, le contraste de la roche claire qui vous éblouit, en arrière-plan le vallon riche en végétation, font de cette baie un tableau magnifique. Pas facile d’accès, il y a deux possibilités: a) Descendre à La Spiagia dei Conigli et remonter le promontoire à droite. b) Plus long mais plus facile, le sentier que vous trouverez immédiatement après Casa Teresa. Tournez à gauche et descendez à travers une magnifique forêt de pins. Apportez nourriture, parasols et … passez une bonne journée!

Isola dei conigli

N’ayez pas peur, vous ne pouvez pas vous tromper, elle est signalée par un panneau « Rabbit Beach ». Garez votre véhicule en faisant attention aux restrictions de stationnement (maintenant très en vogue à Lampedusa!) Et commencez la descente vers la plus belle plage de la Méditerranée, où les tortues Caretta-Caretta ont choisi de pondre leurs œufs. Quand vous arrivez à la plate-forme d’où vous pouvez voir la plage, regardez autour de vous à 360 degrés. Arrêtez le temps si vous le pouvez. Chaque descente est une émotion unique. N’oubliez pas que c’est un patrimoine naturel et une réserve marine protégée et que cela doit le rester !

Cala Maluk

C’est une magnifique baie avec une plage que vous trouverez en passant par le vieux port, le long de la piste de l’aéroport. La route est la même que celle qui mène à Cala Francese. Une belle toile de fond qui n’est généralement pas trop fréquentée. En continuant vers Cala Francese, vous trouverez de nombreuses gorges rocheuses offrant de belles couleurs et des spots intéressants que vous pourrez explorer avec masque et tuba. A éviter quand le « Scirocco » souffle !

Cala Francese

Même si cette plage n’est pas faite de sable blanc, l’endroit est ravissant et équipée de parasols et de transats. A proximité vous trouverez Sciatu Persu une mini baie magnifiquement gérée par Rosaria et ses frères qui vous combleront avec un petit café, des fruits et beaucoup de rires!

Cala Pisana

C’est la plage des enfants, mais pas seulement. Le quai fait office de plongeoir, la plage est belle et propre, la mer très belle mais surtout riche en poissons. Vous pouvez y accéder en allant du centre-ville vers l’aéroport.

Cala Creta
e Cala Calandra

En direction de Capo Grecale, facile d’accès, il n’y a pas de plage mais seulement des plaques rocheuses. Les couleurs sont magnifiques et la vue superbe. Ces criques sont idéales quand le mistral souffle fort. Nous ne les décrirons pas ici, mais un conseil, quand vous vous y rendrez, n’oubliez pas votre masque et vos palmes !