Lampedusa - ses Plages

Découvrez les merveilles de l'île.


A seulement deux heures de vol de l'Italie et puis la voilà avec ses 20 kilomètres carrés de surface aride qui sent bon la terre africaine. À une latitude inférieure au 35e parallèle, il représente l'extrême sud de l'Italie, le point le plus méridional de l'Europe. De nombreuses criques baignées par des eaux cristallines aux fonds marins poissonneux et prodigieux constituent un patrimoine naturel précieux. Que vous veniez de la mer ou du ciel, il y a deux choses qui frappent immédiatement le visiteur : la lumière du soleil, si chaude et éblouissante, et l'odeur de la mer, parfois délicate, parfois si intense.

 

 

Lampedusa, la plus grande des îles Pelagie (les deux autres sont Linosa et Lampione) terre géologiquement africaine, pierre de couleur ocre émergeant de la mer, des rochers exposés par le vent après la déforestation subie au siècle dernier, a la ville située dans le sud-est, à proximité de ce qui était jusqu'à il y a quelques années la seule porte d'entrée : le port. L'accueil simple et chaleureux se retrouve également dans la gastronomie, toute à base de poissons très frais avec des solutions savoureuses, résultat d'un savant mélange de saveurs et de cultures allant de la sicilienne à la tunisienne. Outre les nombreuses possibilités de vivre l'expérience de la mer en assistant au rythme des cachalots entre février et avril, la ponte des tortues Caretta Caretta, la possibilité de participer à des pêches traditionnelles telles que "paranza, senne coulissante, bolentino, lampara, pêche à la traîne, Lampedusa, malgré son aspect désertique accueille une communauté faunique intéressante.

Dans les hautes falaises du nord, il est possible d'admirer les évolutions du "Queen's Hawk" et du "Shag". Au printemps et en automne, les migrations offrent un spectacle à ne pas manquer : des milliers d'oiseaux utilisent en effet Lampedusa comme lieu de repos pendant la traversée.

Les plages du côté sud

Guitgia

Très beau, le plus proche du centre, des hôtels, le mieux servi mais… le plus fréquenté !
A éviter quand le sirocco souffle.

Cala Madonna

Connu pour Sanctuaire de Notre-Dame de Porto Salvo, accessible depuis via Madonna, est situé à quelques mètres de la baie de Cala Croce et même si sa plage n’est pas blanche et la mer n’est pas turquoise, elle reste une alternative valable aux plages plus fréquentées, de plus, grâce à sa crique profonde, elle offre un abri sur les vents du sud-ouest. Les services sont garantis par la présence d’un petit kiosque.

La plage des Conigli

N’ayez pas peur, vous ne pouvez pas vous tromper, c’est marqué par un panneau « Rabbit beach” garez votre véhicule en faisant attention au stationnement interdit (désormais très populaire à Lampedusa !) et entamez la descente vers ce qui est la plus belle plage de la Méditerranée, là où les tortues Caretta-Caretta ont choisi de pondre leurs œufs. Lorsque vous arrivez sur la plate-forme où vous pouvez voir la plage, arrêtez-vous, regardez autour de 360 ​​degrés, figez le temps si vous le pouvez, je vous assure qu’à chaque fois, c’est toujours une émotion unique. N’oubliez pas que c’est un patrimoine de l’humanité et qu’il doit le rester, certaines règles de comportement ne doivent pas être rappelées mais malheureusement il faut le faire. Non dimentichiamo mai che è patrimonio di tutti, nostro e solo noi possiamo tutelarlo o distruggerlo.

Attention!
Étant une réserve naturelle, il est nécessaire de faire une réservation pour accéder à la plage

Réserver une visite à Rabbit Beach »

Pour toute information, vous pouvez écrire à info@prenotazionespiaggiaconigli.itou contacter le bureau de réserve par téléphone aux numéros 0922.971611329.8620267

Cala Croce et Portu ‘Ntoni

Belle crique formée de trois petites criques, toutes bien desservies, deux de sable blanc (Cala Croce elle-même et Portu ‘Ntoni) et une scoliose (Baia del Sol). Il offre aux visiteurs chanceux l’une des plus belles mers bleues de Lampedusa. La plage de Cala Croce et Baia del Sol sont accessibles depuis les deux Guitgia qui de via Madonna.
Les services sont garantis par divers kiosques situés le long de la côte et par un établissement sur la plage de Cala Croce.

Cala Galera

La première crique à l’intérieur du Réserve Naturelle Protégée, est accessible par divers chemins, le plus simple est après le camping, environ 800 mètres plus loin, si vous vous arrêtez pour observer les vallées sous-jacentes pleines de végétation, vous pourrez apercevoir le chemin cahoteux qui vous permettra d’atteindre cette splendide crique de sable et de cailloux. Le côté sauvage en fait un lieu réservé aux aventuriers en quête de tranquillité. A Cala Galera la mer, de couleur verte, est presque toujours limpide en raison de la crique profonde qui l’abrite de nombreux vents, la plage n’est pas desservie, mais… ça vaut vraiment le coup !

Cala Pulcino

Mon préféré est magnifique ! Le turquoise de la mer, le contraste de la roche claire qui vous éblouit, la vallée derrière elle pleine de végétation font de cette baie une splendide photographie. Ce n’est pas facile d’accès, il y a deux possibilités : une en descendant vers les Conigli et en remontant le promontoire à droite, ou un itinéraire plus long mais plus facile, celui qui part d’un chemin que vous trouverez juste après Casa Teresa (au-delà de la base de l’armée de l’air, restez à gauche) en passant une barrière, tournez immédiatement à gauche, descendez dans une belle pinède, apportez de la nourriture et un parapluie et… bonne journée !
A éviter quand le sirocco souffle.

Les plages du côté sud-est

Cala Maluk et Cala Spugna

Le long de la route qui longe la piste de l’aéroport du côté sud, nous trouvons plusieurs criques, la plus grande et la plus intéressante est la baie de Cala Spugna. Il y a deux petites plages, une de sable et de fragments de coquillages et une autre équipée de sable transporté d’ailleurs. Les fonds marins sont majoritairement algues et caillouteux mais il y a de grands espaces sablonneux ouverts qui font de la couleur de l’eau un charme irrésistible. Généralement peu fréquentée et donc agréable, comme les autres criques exposées au sud.
Nous le déconseillons pendant le sirocco.

Cala Francese

Plage de sable non blanc, offre un bon fond marin et est désormais équipée de parasols et transats. Vous pouvez même vous déplacer légèrement et vous trouverez Sciatu Persu magnifiquement géré par Rosaria et ses sympathiques frères qui vous dorloteront avec du café, des fruits et beaucoup de rires !

Les plages de l'est

Cala Pisana

C’est la plage des enfants en plus, à Lampedusa, le quai est le trampoline où l’on peut s’adonner à la plongée, la plage est belle et propre, la mer est très belle mais surtout poissonneuse. On y accède en passant par le centre, en direction de l’aéroport.
Recommandé lorsque le sirocco souffle fort.

Cala Creta

Cette grande baie du côté est de l’île est accessible après avoir parcouru un court tronçon de terre que l’on emprunte sur le côté droit de la route qui mène à Phare de Capo Grecale. La grande scritta Cala Creta vi informerà che siete nel posto giusto, basta proseguire qualche altro metro in direzione del mare. Bien que la baie soit très large, il n’est possible d’utiliser qu’une petite plate-forme en béton où l’on peut bronzer et accéder à la mer vert émeraude. Le site est également très attractif pour les activités sous-marines et est équipé d’un bar, d’un restaurant et d’un service de transats. Mieux vaut le visiter du matin jusqu’au début de l’après-midi lorsque le soleil est encore haut dans le ciel, ou le soir, lorsqu’il se transforme en l’un des endroits les plus romantiques de l’île.

Cala Uccello

Parmi les points de la mer, peut-être les moins connus et fréquentés de Lampedusa. Cala Uccello est une petite crique orientée à l’est qui se termine par une petite plage de pierres et d’algues mais avec une belle mer verte cristalline devant elle. Il peut être atteint en marchant tout la vie Cala Pisana et tourner à droite juste avant d’atteindre l’embarcadère alternatif. Dans le dernier tronçon, la route est sans revêtement.
Recommandé lorsque le sirocco souffle fort.

Cala Calandra ou Mare Morto

Cette baie, où le vent ne souffle presque jamais (d’où le nom de Mare Morto), en raison d’une mauvaise signalisation et de l’étroitesse du parcours, il peut être compliqué d’y accéder. Mais n’abandonne pas, c’est la même route qui se termine à Phare de Capo Grecale. Passé la zone Cala Creta, prenez le deuxième chemin de terre à droite et continuez en direction de la mer. Peu fréquenté, il offre un panorama spectaculaire formé par une grotte aux couleurs de la mer enchanteresse en face, deux îlots, et une arche naturelle. Sans plages ni services, cela reste un incontournable, les couleurs sont belles et les fonds marins sont toujours une surprise. Elles sont idéales quand un fort mistral souffle. Je ne veux pas les décrire, il faudra les découvrir mais lors de votre passage n’oubliez pas votre masque et vos palmes !